ESSENTIEL

iStock-502093654.jpg

L'hiver, s'installe, les flocons de neige tombent doucement et les montagnes se parent de blanc, écharpes, gants, bonnets sont de sortie,  il n'y a plus de doute : l'hiver est bien là.

Et avec lui, tous les petits tracas que nos cheveux connaissent trop bien : pointes sèches, couleur terne, frisottis et électricité.

Voici 7 gestes pour passer l'hiver en toute sérénité capillaire. 

  • Faire des shampoings doux. 

En hiver, mieux vaut privilégier les shampoings doux, qui n'agressent pas le cuir chevelu.  

On profite de la saison froide pour peaufiner l'art du shampoing : massage doux du cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine, délicatesse extrême sur les longueurs, rinçage à l'eau tiède (voire froide pour les courageuses) et, cerise sur le gâteau, soin après-shampoing une fois par semaine, pour bien hydrater le tout.

  • Ne pas sortir les cheveux mouillés. 

Les cheveux mouillés sont ultra fragiles. Dépourvus d'agents hydratants, ils sont très vulnérables et cassent facilement. Alors arborer un wet look décomplexé en hiver, c'est niet.

En revanche, il est tout à fait possible de laisser sécher ses cheveux à l'air libre, au chaud à la maison. C'est même recommandé pour les cheveux bouclés, pour ne pas agresser leur fibre et préserver les boucles. 

Pour les cheveux fins qui manquent de volume en revanche, mieux vaut les présécher à chaleur tiède et les gainer à l'aide d'une mousse coiffante, avant de les laisser sécher naturellement. Sinon, effet raplapla garanti !

  • Sécher ses cheveux en douceur.

Dégainer le sèche-cheveux, oui, mais à trois conditions.

D'abord, on essore bien ses cheveux avec la serviette de bain (mieux encore, avec un linge en coton pour éviter les frisottis). Ensuite, on applique un spray thermo-protecteur. Enfin, on sèche à température tiède. 

  • Se brosser les cheveux en douceur.

Pour éviter la casse et les frisottis, on démêle ses cheveux quand ils sont les plus secs possible et à l'aide d'un peigne à grosses dents. 

Pour le brossage quotidien, on investit dans une brosse adaptée à son type de cheveux et de bonne qualité (en poil de sanglier par exemple). 

On brosse d'abord les pointes, puis on démêle en remontant vers la racine, pas l'inverse. 

  • Faire des masques hydratants et nourrissants. 

Les masques cheveux, c'est toute l'année. Mais en hiver, c'est deux fois plus important ! 

On privilégie des soins hautement nutritifs, à base d'huile d'argan et de jojoba par exemple. Pour les cheveux fins, mieux vaut miser sur des soins à base d'huiles essentielles pour hydrater les cheveux sans les alourdir et éviter l'effet raplapla. 

Dans tous les cas, on applique le soin des mi-longueurs aux pointes pour ne pas étouffer les racines. 

  • Abuser des soins sans rinçage. 

Par grand froid, on ne quitte pas la maison sans avoir protégé ses cheveux à l'aide d'un soin sans rinçage, une huile ou un sérum hydratant pour gainer et lisser la fibre capillaire. Avec ça, adieu la casse et les frisottis ! 

  • Adapter son alimentation.

Dans son assiette, on mise sur les protéines pour booster le volume des cheveux, sur les oméga 3 pour un cuir chevelu sain et sur les antioxydants pour lutter contre les radicaux libres qui abiment les cheveux. "Actif à l'intérieur et ça se voit à l'extérieur", si vous voyez ce qu'on veut dire. 

On mange donc des œufs, du saumon, de l'avocat, du brocolis, et on complète si besoin par des compléments alimentaires à base de levure de bière et de zinc pour pallier la chute de cheveux hivernale.

Jardin des Tuileries en hiver